La clémentine corse, notre fruit d’hiver préféré

Mieux la connaître

Quelle est la seule région française productrice de clémentines ? La Corse ! Cultivée sur le versant Est de l’île, entre la mer et la montagne, la clémentine bénéficie de l’eau et du climat contrasté des sommets qui lui donnent son goût si typique.

Sa peau est fine, son goût unique grâce à son terroir d’exception, elle n’a pas de pépins mais deux feuilles qui donnent une indication précieuse sur sa fraîcheur.

Verte les premières semaines, c’est le froid qui donne à la clémentine sa couleur orange. Il est à noter cependant que sa couleur n’est pas un indicateur de sa maturité en sucre ! Elle peut être parfaitement mûre sans que la peau ne soit devenue orange.

Famille recomposée

Née au début du XXè siècle, la clémentine est le fruit du clémentinier, arbre hybride né lui-même de l’union par greffe d’un mandarinier et d’un oranger. Elle n’est pas stérile.

C’est Frère Clément de la congrégation du Saint-Esprit qui aurait obtenu cette naissance par hasard. Le nom de baptême, donné par le botaniste Louis Charles Trabut, est un hommage.

Saisonnalité

La clémentine de Corse se récolte et se consomme de mi-novembre à mi-février.

Conservation

Pour conserver des clémentines plus longtemps, il faut les garder dans un endroit frais, ne pas les tasser et éviter les chocs.

Nutrition

Bonne source de vitamine C, de calcium, de vitamines du groupe B et de fibres.

Consommation

Les clémentines corses se consomment crues, en dessert ou en en-cas. Elles entrent idéalement dans la composition des salades de fruits d’hiver !


Au Fenouil, près de 35%* des clémentines viennent de trois producteurs corses avec qui le réseau Biocoop travaille depuis de nombreuses années. Les autres clémentines viennent d’Espagne, d’Italie et du Maroc pour la variété Nour.

*(données 2015 et 2016). Article publié dans le n°96 du magazine CulturesBio de Biocoop.