Pollen, miel, propolis, quel produit pour quel usage ?

Avez-vous déjà entendu parler d’apithérapie, ce « mode ancestral de soin naturel conçu à partir d’ingrédients de la ruche » ? Le point commun de ces ingrédients : « ils sont issus ou extraits du corps même de l’abeille, sécrétés par elle ou récoltés et transformés par elle », précise le Docteur Albert Becker de l’Association francophone d’apithérapie (AFA). Toutefois, leur utilisation diffère en fonction de l’effet recherché.


Le miel

D’un point de vue législatif, le miel est une substance sucrée naturelle qui ne contient aucun additif, aucun colorant, ni conservateur. Initialement, il s’agit d’un nectar stocké par les abeilles dans les alvéoles des ruches qui, par évaporation d’une partie de l’eau qu’il contient (18 % d’humidité maximum dans le produit fini), devient miel.

Son apport équilibré en glucose et fructose, « des sucres rapides et facilement assimilables », renseigne le Dr Becker, est une bonne source d’énergie pour l’organisme. Autres effets notoires : « le miel est antibactérien – il répare et facilite la cicatrisation – et source d’antioxydants, grâce à sa teneur en flavonoïdes, efficaces contre le vieillissement des cellules », rapporte Muriel Bourges, apicultrice au sein de la société Ballot-Flurin.


Les vertus du miel

Parce qu’une abeille a à sa portée une multitude de fleurs à butiner, chaque miel développe des vertus qui lui sont propres. En voici quelques exemples…

  • Miel de lavande : C’est un excellent antiseptique. Il est notamment utilisé pour calmer la toux et est bon pour la peau (cicatrisant).
  • Miel d’acacia : riche en fructose, il est recommandé pour les gens qui ont des intestins fragiles.
  • Miel de tilleul : son goût mentholé apaise et favorise la qualité du sommeil.
  • Miel de bruyère : diurétique, antalgique, il est aussi un bon reminéralisant en raison de sa présence de fer.

Le pollen

Élément reproducteur mâle des fleurs, il est récolté et transporté par les abeilles sous forme de pelotes (amas de grains de pollen) résultant du butinage de centaines de fleurs.

Le pollen se consomme frais ou séché. Ce « steak végétal », comme le qualifie Muriel Bourges, est une source de protéines pour les abeilles. C’est aussi un complément alimentaire bourré de micronutriments (acides aminés, vitamines, oligo-éléments, etc.) qui ont une action efficace sur le système digestif, les cas de grosses fatigues et les problèmes circulatoires. C’est pourquoi il est souvent conseillé aux sportifs pour booster et fortifier leur organisme !


La propolis

Il s’agit d’une résine que les abeilles vont récolter sur les bourgeons de certains arbres (peupliers et marronniers, notamment). C’est cette même résine que l’on retrouve sur les planches d’envol ou pour réduire l’entrée de la ruche et éviter ainsi les courants d’air. Elle assure une barrière de défense contre les « corps étrangers », d’où son nom qui en grec signifie « devant la cité ».

« Constituée de plus de 300 composés différents – cire, baumes végétaux, flavonoïdes ou anti-oxydants, oligo-éléments… – la propolis se caractérise par ses propriétés antibactériennes, antifongiques, antivirales et antalgiques. C’est l’antibiotique naturel de la ruche !», ajoute Muriel Bourges. Des effets sur l’organisme qui permettent entre autres de stimuler les défenses immunitaires et d’agir efficacement sur les problèmes de peau. A prendre en cure sous forme d’ampoules, de spray, de baume…


La gelée royale

Substance gélatineuse ressemblant à du lait, la gelée royale est l’alimentation de base commune à toutes les larves dans leurs premiers jours d’existence. « Elle est réputée pour ses propriétés régénératrices et booste l’organisme en raison de sa concentration élevée en acides animés. Pour les personnes en proie à une fatigue intense, elle fait l’effet d’un véritable coup de fouet », poursuit Muriel Bourges.


Mesures de précaution

En cas de pathologies graves ou sévères (diabète mal équilibré, allergies…), il est conseillé de s’abstenir de consommer des produits de la ruche de façon régulière, sans un avis médical.

Article réalisé par Biocoop en collaboration avec Muriel Bourges, apicultrice bio au sein de l’entreprise Ballot-Flurin.