Agrotourisme : vacances dépaysantes à la ferme

Les français sont de plus en plus nombreux à séjourner une ou plusieurs journée(s) chez des producteurs, dans leurs fermes. C’est ce qu’on appelle l’agrotourisme ! Un moyen de renouer avec la terre, les saveurs et les traditions d’accueil du monde paysan.

L’agrotourisme (ou agritourisme) désigne ces pratiques qui mettent en relation directe les touristes et les producteurs dans leurs exploitations.

Des réseaux comme Bienvenue à la ferme ou Accueil Paysan tentent de le codifier en mettant en avant la découverte et le partage des activités de la ferme, des savoir-faire et des saveurs.

Le premier propose diverses solutions d’hébergement (chambres d’hôtes, gîtes, campings, séjours verts pour les enfants). Chez le second, l’accueil se veut plus touristique et pédagogique, mais aussi social. Pour rejoindre le réseau, les agriculteurs doivent signer une charte éthique !

Ici, on accompagne un berger, là on apprend à faire son pain ou à musarder sur les sentiers… L’agritourisme a gagné du terrain ces dernières années et s’étend désormais sur tout le territoire. Il touche toutes les couches de la population, jeunes comme retraités, urbains comme ruraux… et propose des prix souvent très abordables !

Les raisons de ce succès ? D’un côté, des vacanciers en quête d’authenticité (retour aux sources, relations désintéressées…) et de transparence quant au circuit de leur alimentation. De l’autre, des producteurs en recherche de diversification professionnelle et de reconnaissance auprès des consommateurs. Une tendance qui répond donc aux attentes des uns et des autres.

« Les Français sont aussi conscients des difficultés que connaissent les producteurs. Et par leurs choix de destination, ils ont compris qu’ils pouvaient peser et défendre les emplois dans les campagnes », précise Mathilde Gautier de la cellule Innovation chez Biocoop, chargée notamment de développer la bio en dehors du réseau.

Ce tourisme solidaire privilégie les relations entre accueillants et accueillis, ce qui contribue à la vitalité sociale et économique du milieu rural cultivé. Ces vacances seront aussi l’occasion de participer à de nombreuses activités rurales et de découvrir les produits de la ferme, notamment autour d’animations culinaires.

Source : CulturesBio