Chaque année en France, un·e habitant·e génère 437 kilos d’ordures ménagères… Un problème auquel il est facile de remédier en faisant un petit geste chaque jour !

Aujourd’hui, l’objectif n’est pas de produire toujours plus de déchets sous prétexte qu’ils sont recyclables, mais d’en produire moins et de gérer autrement les déchets existants afin de parvenir à terme à une société zéro déchet, zéro gaspillage. (Source)

💡 Adopter une consommation zéro déchet se fait pas à pas. À la maison ou en faisant ses courses, il existe des gestes simples pour réduire sa production de déchets.

Au Fenouil Biocoop, nous vous accompagnons à chaque étape de ce changement de mode de consommation grâce au vrac, aux contenants réutilisables et bien plus encore.

Le zéro déchet chez vous

Le mode de vie zéro déchet, adopté par de plus en plus de foyers ces dernières années, propose des solutions pour remédier à la pollution environnementale, réduire son empreinte écologique et trouver des alternatives à la surconsommation massive qui sévit dans notre société.

Cette démarche repose sur cinq règles d’or (les “5R”) :

  1. Refuser le superflu en consommant moins mais mieux,
  2. Réduire sa consommation en l’adaptant à ses besoins réels,
  3. Réutiliser et réparer se biens abîmés,
  4. Recycler tout ce que l’on n’a pas pu refuser,
  5. Redonner à la terre (composter) à l’aide d’un composteur collectif ou d’un lombricomposteur, une solution existe pour chaque logement !

Le zéro déchet au Fenouil

  • La vente de plus de 500 produits en vrac : épicerie, fruits et légumes sans emballages, boulangerie, boucherie, poissonnerie, produits d’hygiène et d’entretien…
  • L‘interdiction de vendre des bouteilles d’eau en plastique depuis 2017 chez Biocoop (et depuis 2008 au Fenouil !)
  • Un large sélection de contenants réutilisables : sacs en coton, bocaux et bouteilles gradués en verre, boîtes… (et nous vous invitons à apporter vos propres contenants aptes au contact alimentaire et nettoyés)
  • Un large choix de produits lavables et réutilisables : lingettes, serviettes périodiques, bouteilles de produits d’hygiène et d’entretien rechargeables, cure-oreilles…
  • Des invendus (fruits et légumes abîmés, DLC ou DLUO courtes ou dépassées, paquets percés…) consommés par les salarié·es ou donnés à des associations locales
  • Et en interne : nous buvons nos cafés dans des tasses ou des mugs (pas de gobelets jetables !), des cafetières avec du café en vrac, une gestion des fournitures mesurée et responsable…