La Ferme Bio du Point du Jour, pâtes bio

Située à Jarzé dans le Maine-et-Loire, la Ferme Bio du Point du Jour compte trois associés et une salariée, qui élèvent des vaches limousines, cultivent des céréales en agriculture biologique depuis 1998… et fabriquent des pâtes bio depuis 2013.

Certains agriculteurs continuent à cultiver des blés délaissés, des semences paysannes qui ne correspondent pas au modèle agricole intensif et qui trouvent leur place chez les paysans bio.

Des producteurs-transformateurs

Depuis 2013, la Ferme Bio du Point du Jour transforme son blé ancien en délicieuses pâtes bio semi-complètes : torsades, lasagnes, tagliatelles, penne, fusilli, coquillettes, conchiglie, vermicelles, macaroni, spaghetti…

Tout est réalisé à la ferme, du semis de blé jusqu’à l’ensachage des pâtes bio. « La farine est produite tous les jours sur notre ferme, c’est du blé qui est issu de notre exploitation, en variété Poulard. »

Le Poulard est l’ancêtre du blé dur, plus résistant et adapté à la terre sarthoise, il permet à la Ferme Bio du Point du Jour de produire quarante tonnes de pâtes bio semi-complètes par an, qui sont distribuées dans les cantines scolaires et les magasins bio spécialisés.

« Ce projet d’atelier de transformation est une aventure humaine, car il nous a permis de recruter une personne supplémentaire ! »

Des pâtes bio et artisanales

Le procédé de fabrication est 100% artisanal : une fois récolté, le blé est transformé en farine grâce à un moulin à meule de pierre, afin que la farine ne s’oxyde pas.

Celle-ci est alors mélangée avec de l’eau pour façonner la pâte, qui passe ensuite dans un moule en bronze.

Le séchage à basse température dure vingt heures et permet aux pâtes bio de conserver leurs nutriments et leur goût de blé ancien. « On essaie de respecter au mieux l’épi de blé, le grain de blé qu’on a cultivé. »

Des vaches (bio) heureuses

Quatre-vingts vaches limousines paissent sur l’exploitation et profitent de 150 hectares de prairie neuf mois par an.

En période hivernale, elles séjournent dans les étables et sont nourries avec de l’herbe et des céréales cultivées à la ferme.

Source : www.fermebiodupointdujour.com