Le Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire, lancĂ© le 14 juin 2013 par le MinistĂšre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forĂȘt, dĂ©finit le gaspillage alimentaire comme suit :

gaspillage alimentaire, nom : Toute nourriture destinĂ©e Ă  la consommation humaine qui, Ă  une Ă©tape de la chaĂźne alimentaire, est perdue, jetĂ©e ou dĂ©gradĂ©e. 

Un gaspillage aberrant de ressources naturelles et humaines

Un tiers de la nourriture produite dans le monde est jetĂ©e ; c’est donc un tiers de l’eau, de l’énergie, mais aussi du travail de nos producteurs et productrices qui part Ă  la poubelle.

Surplus d’achat, oublis dans le rĂ©frigĂ©rateur, portions trop importantes
 Selon l’ADEME (agence de l’environnement et de la maĂźtrise de l’énergie), le gaspillage alimentaire reprĂ©senterait presque 30 kg de produits par an et par personne, dont 7 kg encore emballĂ©s, soit un coĂ»t d’en moyenne 130€ par an et par personne.

Une appli anti-gaspi pour celles et ceux qui ont faim d’agir

De nombreuses plateformes et applications ont émergé ces derniÚres années pour permettre aux commerces de quartier de faire un geste concret contre le gaspillage alimentaire en proposant des invendus à petits prix : épicerie, fruits et légumes, produits frais


Au Fenouil, nos fruits et lĂ©gumes dĂ©fraĂźchis ont longtemps Ă©tĂ© distribuĂ©s Ă  des associations partenaires (TARMAC et Se Nourrir Ensemble), tandis que les produits abĂźmĂ©s, cassĂ©s ou pĂ©rimĂ©s étaient consommĂ©s par les salarié·es (qui continuent de rĂ©cupĂ©rer les produits « invendables » et pĂ©rimĂ©s 😉 ).

Depuis aujourd’hui, nous sommes partenaires de l’application française Phenix, membre de l’économie sociale et solidaire et agrĂ©Ă©e entreprise solidaire d’utilitĂ© sociale (ESS et ESUS).

Grùce à cette application, plus de 120 000 repas sont sauvés chaque jour par plus de 2,5 millions de citoyen·ne·s engagé·es, ce qui représente prÚs de 60 tonnes de déchets évités au quotidien.

« En France, le consommateur est responsable de 33% du gaspillage alimentaire. Lui donner les moyens de s’engager dans une dĂ©marche anti-gaspi est un levier pour changer les mentalitĂ©s et, Ă  moyen terme, les comportements, explique Jean Moreau, fondateur de Phenix. Alors qu’on oppose souvent Ă©conomie et Ă©cologie, on se rend compte que sur le sujet du gaspillage, les deux sont facilement conciliables.« 

Que contiennent nos paniers bio anti-gaspi ?

Pour l’instant, nous proposons deux types de paniers anti-gaspi :

  • Un panier de fruits et lĂ©gumes bio : comme son nom l’indique, il contiendra des fruits et lĂ©gumes « moches » ou manquant de fraĂźcheur
  • Un panier surprise bio : fruits et lĂ©gumes dĂ©fraĂźchis, produits frais en date courte (yaourts, pĂątes feuilletĂ©es, fromages…), produits d’Ă©picerie amochĂ©s ou dont la DDM (date de durabilitĂ© minimum) est dĂ©passĂ©e…

Nous vous proposerons chaque lundi, mercredi et samedi des paniers variés dans nos six magasins !