8 réflexes anti-gaspi à adopter dès aujourd’hui

Selon l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), le gaspillage alimentaire représenterait presque 30 kg de produits par an et par personne, dont 7 kg encore emballés, soit un coût d’en moyenne 130€ par an et par personne.

Pour remédier à cela, voici huit réflexes anti-gaspi à mettre en place chez vous dès aujourd’hui !

Avant de faire des courses :

  1. Faire l’inventaire de ce qu’il reste dans le réfrigérateur et les placards
  2. Planifier les repas de la semaine
    Exemple : préparer le menu le samedi matin, faire les courses le samedi après-midi et cuisiner le dimanche pour les 2-3 prochains jours
  3. Préparer une liste de courses correspondant au menu de la semaine

Les restes de certains repas peuvent tout à fait être intégrés à un autre repas : le chili végétarien servira par exemple de base pour réaliser les lasagnes, on y ajoutera simplement un peu de sauce tomate, une béchamel sans lait (un “roux” au bouillon de légumes) et des courgettes ou des champignons !

En rangeant les courses :

  1. Organiser le réfrigérateur en fonction de la fragilité des produits (ci-dessous de haut en bas dans la plupart des réfrigérateurs) :
    • Dans la porte : œufs, beurre, bocaux de condiments, lait entamé, petites bouteilles…
    • Dans la zone fraîche (+4 à 6°C) : produits laitiers, fromages frais, fruits mûrs et légumes cuits, viandes et poissons cuits…
    • Dans la zone froide (0 à +4°C) : viandes, charcuteries et poissons crus, plats préparés, produits frais entamés, produits en phase de décongélation…
    • Dans la zone tempérée (+6 à 8°C ) : fruits et légumes frais et fromages à pâte cuite
  2. Placer au premier plan les produits entamés et dont le délai de péremption est le plus proche

💡 Pour gagner de la place mais aussi pour éviter que les produits ne se chevauchent et que le réfrigérateur consomme plus d’énergie, retirer les emballages en carton !

En cuisine :

  1. Utiliser en priorité les produits entamés et les fruits et légumes rabougris, sans oublier les restes du repas de la veille (réaliser une tourte, un “pot-au-feu”, une grande salade…)
  2. Doser en fonction du nombre de convives : la plupart des recettes précisent les quantités exactes à respecter
  3. Congeler les excédents, même si l’on prévoit de les consommer quelques jours plus tard