La Pâte Sarthoise, pâtes bio artisanales

Installés à Yvré-L’Évêque, Jocelyne Jourdain et Mathieu Chartier de La Pâte Sarthoise élaborent et produisent depuis janvier 2019 des pâtes 100% bio sarthoises (les premières de la région !) : fusillis, rigatonis, coquillettes, macaronis… disponibles dans nos cinq magasins au rayon épicerie.

Des matières premières 100% bio

Les deux artisans pastiers transforment semoule de blé dur, farine de blé tendre demi-complète (origine : Ferme du Bas-Palluau à La Chapelle Saint-Aubin, un de nos paysans-boulangers locaux), farine de sarrasin (origine : Les Meules Fermières à Louvigny, idem) et farine d’épeautre en délicieuses pâtes bio et spécialités céréalières savoureuses et d’excellente tenue.

“Tous nos ingrédients sont sarthois, sauf la semoule de blé dur de qualité supérieure, qui vient d’Italie car on n’en trouve pas de bio en France !”

Des pâtes bio artisanales

Avant de se lancer dans la production de pâtes bio, les deux artisans ont suivi une formation pour apprendre à utiliser les machines : “On commence par mélanger la semoule et l’eau, ensuite on choisit le moule selon la forme de pâtes souhaitée, la machine les coupe, puis on les met à sécher.”

Tréfilées avec des moules en bronze, ces pâtes bio sont plus rugueuses que les pâtes industrielles : elles permettent aux sauces de mieux adhérer, pour des plats plus savoureux !

Le séchage lent d’environ 12 heures sur tamis à une température maximum de 50°C (contre 2 heures à 80°C pour les pâtes industrielles) respecte les valeurs nutritionnelles et organoleptiques de la semoule d’origine.

Les perspectives de La Pâte Sarthoise : “Développer une gamme de spécialités à base de farine de légumineuses issues de l’agriculture biologique.”

Des pâtes bio servies dans les cantines scolaires

En lançant son activité en janvier, le couple a d’abord approvisionné les collectivités“La semaine dernière, on a produit 90 kilos de pâtes bio pour le collège de La Madeleine au Mans” explique Jocelyne Jourdain.

Et les cuisiniers des établissements scolaires sont déjà conquis : “Ils trouvent qu’elles ont une bonne tenue en chambre froide et qu’elles sont aussi plus goûteuses” ajoute Jocelyne Jourdain, qui précise avoir également été contactée par des maisons de retraites sarthoises et des restaurants d’entreprises.

Sources : www.lapatesarthoise.com et france bleu Sarthe