💡 La problématique de la réduction des emballages est au cœur de nos préoccupations et de celles du réseau de magasins Biocoop depuis toujours.

Nous faisons tout notre possible pour réduire le suremballage dans nos magasins en développant sans cesse notre rayon vrac : fruits et légumes sans emballages, produits secs, huile et miel, produits d’entretien et d’hygiène…

Nous encourageons également nos coopérateurs à apporter leurs propres contenants lorsqu’ils font leurs courses (sauf au service arrière en cette période de crise sanitaire) et à avoir recours à nos dizaines d’alternatives mini/zéro déchet.

Les trois « R »

Au Fenouil, nous luttons au quotidien contre le suremballage avec la politique des 3R :

  • Réduire
  • Réutiliser
  • Recycler

Nous développons les produits en vrac et analysons l’impact environnemental des emballages. PVC et polycarbonates sont refusés, les phtalates sont évités au maximum et cet engagement se met en œuvre à chaque étape de la vie du produit.

1. Composition des emballages

Nous privilégions les emballages en verre, en métal et en papier. À impact environnemental et service équivalent, nous préférons aussi avoir recours à des mono-matériaux ou à des emballages séparables (pot de yaourt en plastique + emballage en carton) pour faciliter leur recyclage.

Nous interdisons à tous nos fournisseurs de pratiquer le suremballage, nous donnons la priorité aux emballages ayant l’impact environnemental le moins élevé possible et nous nous opposons aux PVC, polycarbonates, phtalates, etc.

Nous vérifions également la composition de chaque système d’emballage : c’est-à-dire non seulement l’emballage des produits, mais aussi le colis servant à les transporter, aussi bien en termes de poids et de nature des matériaux que d’innocuité.

2. Choix des produits que nous vendons

Le vrac sec permet de réduire la quantité d’emballages utilisés de deux manières :

  • En permettant à nos fournisseurs d’utiliser moins d’emballages pour des quantités de produits équivalentes, et plus de papier et carton que de plastique.
  • En vous permettant d’acheter vos produits secs dans des sacs en papier kraft biodégradables plutôt que des sacs en plastique, ou des contenants réutilisables.

🔎 1 kg de farine = 32 g d’emballage par kilo en pré-emballé contre 15 g en vrac !

Le vrac liquide non-alimentaire (liquide vaisselle, nettoyant pour vitres, gel douche, shampooing, crème lavante surgras, savon…) vous permet de réutiliser vos flacons plusieurs fois en venant les recharger en magasins.

3. Gestes de tri une fois les produits consommés

Vous jouez un rôle important dans le recyclage des emballages et c’est grâce à vous que l’on peut leur donner une nouvelle vie. Pour vous aider, nous faisons apparaître les consignes de tri sur tous nos produits de la marque Biocoop.

Pourquoi y a-t-il encore du plastique dans nos rayons ?

Malheureusement, nous ne pouvons pas nous débarrasser complètement du plastique du jour au lendemain ; c’est un travail de longue haleine et nous sommes conscients que le chemin à parcourir est encore long :

  • il n’existe pas toujours d’alternative en vrac aux produits que nous vendons,
  • certaines personnes ne peuvent ou ne souhaitent pas acheter en vrac : nous faisons de notre mieux pour répondre aux besoins de tous nos coopérateurs (plats préparés, portions individuelles pour éviter le gaspillage alimentaire, contamination croisée liée aux produits contenant du gluten…),
  • pour des raisons économiques, sanitaires, logistiques, de conservation, etc., certains produits que nous vendons aujourd’hui doivent être emballés.