Farine du Perche, farines bio et locales d’exception

InstallĂ© depuis 1994 dans la ferme de ses beaux-parents dans l’Orne (Ă  52 km de nos magasins bio), Jean-Marc Vincent est Ă  la tĂȘte d’une entreprise familiale avec laquelle nous avons la chance de travailler depuis dĂ©jĂ  27 ans !

Une filiÚre céréaliÚre bio et locale

La Ferme de la Perronnerie est convertie Ă  la bio depuis 1975, mais c’est entre les annĂ©es 2005 et 2010 que Jean-Marc Vincent dĂ©cide de crĂ©er une filiĂšre cĂ©rĂ©aliĂšre solide, bio et locale ayant des volumes et respectant un cahier des charges strict : la Farine du Perche est nĂ©e.

💡 Aujourd’hui, le collectif de la Farine du Perche regroupe dix producteurs et productrices bio installé·es sur le parc rĂ©gional du Perche.

Les cultures de Jean-Marc Vincent sont variĂ©es : du blĂ©, de l’épeautre, du petit Ă©peautre et du sarrasin, mais Ă©galement des lĂ©gumineuses, et plus de 400 tonnes de farine bio locale sortent chaque annĂ©e de la meunerie bio GuĂ©nĂ©go, leur moulin partenaire situĂ© Ă  Allençon.

Un profond respect de la terre

En 2016, la Ferme de la Perronnerie décide de modifier son systÚme de rotation des cultures : plusieurs parcelles sont clÎturées de maniÚre à y introduire des bovins et ainsi allonger les années de pùture, sans interventions mécaniques.

« Au terme de ces cinq annĂ©es, nous avons ensemencĂ© la parcelle d’épeautre : la bonne densitĂ©, la vigueur et le bon Ă©tat sanitaire de cette derniĂšre sont des consĂ©quences directes des annĂ©es de pĂąturage« , raconte GaĂ«tan Vincent, le fils de Jean-Marc.

En effet, l’absence de travail du sol et les fĂšces des vaches charolaises ont permis de rĂ©Ă©quilibrer certains paramĂštres physicochimiques d’un sol peut-ĂȘtre trop sollicitĂ©. « Une belle expĂ©rience sur le terrain qui confirme l’importance de l’élevage dans un systĂšme agricole durable. »

Aujourd’hui, la moitiĂ© de l’activitĂ© de la Ferme de la Perronnerie est consacrĂ©e aux cĂ©rĂ©ales et aux cultures fourragĂšres, l’autre aux vaches laitiĂšres.

L’objectif (atteint) est que la ferme vive sans intrants extĂ©rieurs : depuis 40 ans, La Perronnerie n’a reçu aucun produit chimique de synthĂšse et la fertilitĂ© des terres de l’exploitation n’a pas diminuĂ© grĂące Ă  la complĂ©mentaritĂ© mise en place entre les animaux et les vĂ©gĂ©taux !

En 2020, la ferme dĂ©veloppe d’ailleurs de nouvelles cultures : du seigle et des variĂ©tĂ©s anciennes de blĂ©, mais aussi du maĂŻs pour fabriquer de la farine et de la semoule.

Une culture de la biodiversité

La Farine du Perche entretient également des liens avec les apiculteurs et apicultrices de la région !

« Quand le sarrasin est en fleur, c’est le pic de butinage pour les abeilles. Donc pendant cette pĂ©riode, les apiculteurs viennent installer leurs ruches Ă  cĂŽtĂ© de nos champs, ils sont trĂšs intĂ©ressĂ©s par le sarrasin bio », explique GaĂ«tan Vincent. « Et la pollinisation permet la fĂ©condation des plantes, donc il y a un intĂ©rĂȘt pour tout le monde ! »

💡 Le dĂ©licieux miel bio et local du Perche de SylvĂšre Chaponet est d’ailleurs disponible dans nos six magasins bio au Mans.

Des farines bio et locales d’exception

Aujourd’hui, la Farine du Perche propose douze types de farines bio (toutes disponibles dans nos magasins bio, au rayon Ă©picerie et/ou en vrac) :

Et pour couronner le tout et continuer de développer la production bio paysanne et locale, notre fournisseur local de seitan bio, Marc Lecouble, utilise la Farine du Perche pour fabriquer ses délicieux produits vegan !

Source – Photographies © La Farine du Perche